Cheonggyecheon

De Kimiko - Coréen.
Aller à : Navigation, rechercher

Sur le chemin de Cheonggyecheon et promenade au bord de l'eau.

Le premier jour de visite de Séoul, nous avons pris le métro pour aller à l'office de tourisme. Le métro est très propre, beaucoup plus qu’en France et les coréens sont très ordonnés en générale. Ils se mettent derrière la ligne, en 2 rangées. Je dis bien normalement car on a vu parfois des petites vieilles qui n’attendent pas que les gens descendent (ce qui se fait habituellement) pour monter. Après nous n’étions jamais dans les métros aux heures de pointe, comme nous étions des touristes insouciants.

Et vous le voyez, la France à la côte en corée, et ce même dans les métros !

Une affiche dans le métro
Le métro

Le Centre d'Information Touristique (CIT), à 30 minutes de Gaebong station, sur la ligne 1, arrêt Jonggak, est l’un des lieux le plus important comme points d'information (multiples à Séoul), où vous pouvez trouver les différents plans des villes ainsi qu’une très grande carte de la Corée du sud. Vous pouvez même avoir 2 livres-guides gratuits en français : 1 sur les lieux touristiques et culturels et 1 sur la cuisine coréenne et plats traditionnels. Et lorsque nous y étions, nous avons eu la chance d'assister à une présentation de hanbok (costume traditionnel) et une exposition sur les stars du kpop :

Et non loin par hasard, nous avons découvert le fameux Cheonggyecheon (청계천). Cette promenade était un cours d'eau qui traversait une partie de la capitale, d'est en ouest et qui rejoignait la rivière Jungnangcheon, se jetant dans le fleuve Han, puis dans la Mer jaune. Long de presque 6 km, le Cheonggyecheon  a été recouvert en 1945, pendant la présidence de Syngman Rhee, pour être transformé en route avant d'être surélevé en 1968 et de devenir un viaduc routier.

En 2003, Lee Myung-Bak (이명박), le maire de Séoul, lança un projet de réaménagement pour réhabiliter le cours d’eau. Ce fut tels les travaux d'Hercule comme il fallut non seulement détruire la voie express qui enterrait cette rivière asséchée par des années de négligence mais aussi pomper 120 000 tonnes d'eau par jour pour la remplir à nouveau. Il décide aussi de réduire considérablement le trafic routier, offrant ainsi plus d'espaces de loisirs pour les piétons.

Cela fut réalisé en un temps record et une promenade en bord de rivière voit donc le jour en 2005, sur 6 km de Taepyeongno (태평로) à Sindapcheolgyo (신답철교). 22 ponts la traverse dont 9 sont des reconstitutions des ponts de 1970.  Au départ du  Cheonggyecheon, j'ai pu, de jour, admirer la place Cheonggye, située à Sejong-ro, sa belle fontaine, sa cascade artificielle et une réplique miniature de la rivière Cheonggyecheon sur le sol. Ensuite la nuit, j'ai pu assister à plusieurs petits spectacles de jeux de lumières sur l’eau et voir la cascade de la Cheonggye Plaza (청계광장) se colorant de bleu.

Cheonggyecheon

Même si l'ancien gouvernement l'a critiqué et que certains coréens étaient mécontents à l'époque au niveau écologique, c'est devenue un havre de paix où les citadins sont bien heureux de s'y promener (et pas seulement les touristes) et d'y déjeuner régulièrement comme nous l'avons fait et d'assister aux sons et lumières la nuit tombante.

Des œuvres d’art parsèment aussi les rives qui accueillent de nombreux événements, dont une spectaculaire fête des lanternes en novembre : des milliers d’énormes sculptures en papier illuminées flottent alors au fil de l’eau.

J'ai eu la chance de voir ce genre de sculptures, et ce en mai, comme nous étions arrivés peu de temps après l'anniversaire de Boudha.


Pour connaitre les 8 endroits à ne pas manquer sur la rivière Cheongyecheon : Le site VisitKorea

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils