Gimbap

De Kimiko - Coréen.
Aller à : Navigation, rechercher

Les Gimbaps (김밥) sont l'équivalant des sushi Japonais. On peut les appeler maki-coréen.

Un plat plein de Gimbaps

Il existe de nombreuses et différentes sortes de gimbap. Cependant, les ingrédients principaux sont du riz et des feuilles de gim (nori). En corée, c'est le plat des pique-niques par excellence car très facilement transportable.

Les français le prononcent Kimpap.


Voici une recette d'Asianna, la plus classique montrée par une coréenne et testée plusieurs fois.


Matériel :

- gimbal (김발), natte de bambou ou set de table en bambou (pas cher, coupé en 2)

- gant transparents de cuisine (ou pharmacie) ou sac congélation


Ingrédients pour 5 rouleaux (environ 50-70 pièces) :

- 5 feuilles d’algues séchées (gim ou nori)

- 300 g de riz rond, coréen ou japonais qui est plus facile à trouver en magasin (ou 4 verres à moutarde, plus facile pour gérer la quantité d'eau après). Perso je prends un sachet de 1 kilo (et le reste je le mange comme ça ou j'en profite pour faire d'autre plats comme les onigiris). Il faut mieux cuire plus de quantité de riz que de ne pas en avoir assez. En effet lorsque on débute on a tendance à mettre trop de riz ;)

- Jambon "coréen" (en réalité hollandais que l'on peut trouver au supermarché asiatique ou au rayon "conserve" à côté des thons, dans un supermarché classique)

Jambon "coréen"

- 2 carottes (coupées finement en lamelle)

- 3 œufs (pour l'omelette)

- 200 - 300 g de feuilles d’épinard

- 5 tranches (de 1cm de largeur et longueur de la feuille de nori) de radis coréen mariné : danmuji – 단무지

- huile de sésame, graines de sésame séchées

- sel, sucre

Les ingrédients


Préparation :

Cuisson du riz :

- Bien rincer le riz 2-3 fois à l’eau, jusqu'à ce que l'eau soit claire.

- Dans un autocuiseur, mettre la même quantité de riz que d’eau (perso, je mets 1 verre d'eau pour 1 verre de riz). Ou si vous n'avez pas d'autocuiseur mais une plaque de cuisson vitrocéramique, mettre dans une casserole en fonte (style tefal), couvrir d'un couvercle transparent et chauffer au maximum (9 par exemple) jusqu'à ce que l'on entend bouillir. Ensuite le mettre sur 3 ou au minimum pendant 20 minutes.

- Une fois le riz cuit, mélanger doucement avec 2 cuillères à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de graines de sésame et 1 pincée de sel. Ou plus si la quantité est plus importante.


Les légumes et l'omelette :

- Faire cuire (quelques secondes) les carottes émincés à la poêle avec juste une pointe d’huile de tournesol et de soja.

- Les épinards : Faire blanchir les épinards quelques secondes dans de l’eau bouillante légèrement salée (ce qui aide à garder la couleur). Rincez immédiatement à l’eau froide, puis égouttez les épinards dans une passoire. Assaisonnez d’huile de sésame et d'une pincée de sel. Personnellement, j'aime bien aussi mettre un peu de soja.

- Faire les œufs en omelette. Celle-ci peut être fine ou plus épaisse, puis coupez en lanières d’un 1/2 ou 1 centimètre de largeur.


Montage et coupe (1 cm) :

- Placez la feuille d’algues côté brillant dessous. Et les rayures verticales, vers vous.

- Bien étaler le riz refroidi sur une feuille d’algue, de façon régulière, et bien aplatir pour que cela ne soit pas trop épais. Perso je mets des gants transparents de cuisine ou un sac de congélation.

- Laissez un petit quart de la feuille sans riz, à l'opposé de vous (perso, 1 bon cm ) De ce côté, aplatissez plus le riz pour qu'il soit plus fin pour une fermeture plus facile et plus jolie.

- Disposez la garniture, vers le début de la feuille (donc vous vers vous en laissant 2 cm pour pourvoir mieux rouler. Prenez bien soin d’alterner les couleurs. Ainsi c'est plus esthétique au niveau présentation.

Le Montage

- Enroulez une première fois la feuille d’algue à l’aide de la natte de bambou (Perso, je le fais sans), jusqu'à ce que tous les ingrédients soient recouverts. Bien serrer. Continuez à enrouler jusqu’au bout. Tout au long de cette opération, prenez bien soin de serrer le gimbap en appuyant fermement et régulièrement le long de la natte. Ensuite je laisse de côté sur la tranche pliée. Car ainsi le riz adhère mieux à l’algue et c'est plus facile à découper à la fin.

Le résultat


Pour la technique vous pouvez trouver facilement la vidéo sur youtube.

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils